Lecture de « La dame d’argile » de Christiana Moreau

Magnifique livre dont l’histoire artistique tutoie le présent et le conjugue en des temps qui lui confèrent toute sa valeur.

Voici la réflexion que cette lecture m’a inspirée:

Ce que nous sommes où nous faisons aujourd’hui n’est qu’une infime partie de cette Vie qui s’échappe tôt ou tard à notre condition. Mais pour cette Vie qui habite toujours le présent, nous nous devons d’être connectés au plus proche de notre âme et ainsi l’enjouer de nos vibrations. Pour elle, qui nous offre son temps avec la seule condition de savoir l’apprécier. Si nous ne sommes qu’une pulsation dans cette Vie alors mettons-y tout notre cœur.

Toi je t’adore !

Est-ce dû à tes oreilles divergentes ou plutôt à ton regard ténébreux ? A ton air nonchalant ou à tes narines proéminentes ? C’est vrai que ça fait beaucoup d’atouts mais à bien y réfléchir, c’est juste que tu as l’air trop sympa et que j’ai vraiment trop de chance de te croiser tous les jours à côté de chez moi 🙂

Jeune goéland ou gwelan

Durant nos vacances bretonnes, j’ai notamment appris que Goéland vient de gwelan. Cela signifie pleurer. S’il est vrai que ces oiseaux semblent bien souvent pleurer, ils nous font aussi sourire. D’abord parce qu’ils nous apportent un vent iodé nous poussant à nous évader au large de notre quotidien. Mais aussi parce qu’il est tellement drôle d’observer les vacanciers désireux d’entamer leur première morce d’un goûter bien mérité qui bien vite leur est retiré par ces habiles oiseaux. On en rit d’autant plus quand on en a été victime. Et puis, c’est la nature !

Hop Suisse !

Maman escargot n’en revient pas ; elle n’aurait jamais pensé être une supportrice assidue de football. La Suisse brille par son humilité, espérons qu’elle la conserve quoiqu’il arrive ! Hop Suisse !